Interview Tania, une championne Pole Art’istique

Tania1

Parle-nous un peu de toi?

Je m’appelle Tania Mussi, j’ai 27 ans et j’habite à Morat (Fribourg). Je travaille comme assistante administrative dans une agence de placements et suis également prof de pole dance au Giant Studio à Neuchâtel depuis janvier 2014.

Comment as-tu découvert la Pole Dance?

Un peu par curiosité, je prenais des cours de danse au Giant Studio et un nouveau cours de Pole Dance a ouvert il y quelques années, la responsable du studio, Ada Pisino, m’a proposé de tester, et je me suis dis, pourquoi pas.

Depuis combien de temps pratiques-tu la Pole Dance?

Cela fait une année et demi environ. J’ai pris des cours pendant quelques mois en 2012 qui m’ont beaucoup plu, mais j’ai dû arrêter à cause de mon emploi du temps, et je m’y suis remise à fond depuis fin 2013

Pourquoi avoir choisi de participer à cette première compétition Pole Artistique?

La compétition a toujours fait partie de ma vie, j’ai fait du rock’n’roll acrobatique pendant plus de 15 ans, j’ai été habituée aux compétitions, nationales et internationales, et j’adore ça! C’est ce qui me fait vibrer… L’adrénaline, la scène, le public, le bon stress qu’on ne retrouve qu’en compète! C’est ma drogue!

En arrêtant le rock’n’roll, c’était une de mes seules déceptions, du coup, à l’annonce du Championnat de Pole Art, je n’ai pas pu résister!

J’ai choisi de m’inscrire au Pole Art car cette discipline me correspondait mieux, je viens d’un monde artistique et j’ai toujours adoré le côté « thématique » de la scène, transmettre des émotions, des souvenirs, ou des sourires via une prestation a toujours été mon but. Et avec le Pole Art, il y a beaucoup plus de liberté dans le choix de la musique, les accessoires et les figures, c’est ce qui me plaisait le plus.

As-tu suivi un entrainement particulier pour la compétition?

Ouf, oui! Pas mal d’heures de travail ont été nécessaires. Surtout que j’ai pris le pari de faire ma chorégraphie avec des chaînes alors j’ai du beaucoup travailler là-dessus afin que tout se passe bien le jour J! Je m’entraînais tous les jeudis et vendredis soirs après les cours et quasiment tous les week-ends, et nous avons beaucoup travaillé durant les vacances de Noël, que j’ai consacré uniquement à la préparation de la compétition.

Heureusement, j’ai eu la chance d’être coachée par l’une des meilleures de la discipline, Anaïs Curchod, qui m’a beaucoup aidée et beaucoup appris durant ces derniers mois!

Ce n’a pas été toujours facile de concilier un travail à 100% avec la préparation du Championnat tout en gardant un minimum de vie privée… Heureusement, j’ai la chance d’avoir un copain très compréhensif qui ne m’a jamais reproché mes absences, au contraire, il m’a beaucoup encouragée et soutenue!

Pratiques-tu d’autres sports hormis la Pole Dance?

Oui, je pratique également de la Boxe Thaïlandaise depuis quelques années. C’est un sport complémentaire (et très à l’opposé de la Pole) mais c’est un véritable défouloir! Cela me permet de libérer toute mon énergie et j’adore la sensation d’être vidée après un entraînement! Cela me permet également de travailler le cardio, et c’est un bon complément au niveau musculaire

Comment as-tu vécu cette soirée?

Comme un rêve éveillé! C’était ma première compétition dans ce sport alors j’allais dans l’inconnu car cela n’a rien à voir avec le rock’n’roll! Je ne me suis jamais retrouvée seule sur scène, sans partenaire à mes côtés alors j’étais un peu anxieuse! Mais j’avais vraiment envie de profiter à fond de chaque moment et surtout de m’éclater sur scène.

Comment c’était les coulisses? Y avait-il une bonne ambiance entre les participants ou c’était plutôt l’inverse?

C’était une super ambiance. Nous avions la chance de presque toutes nous connaître et je n’ai ressenti aucune mauvaise ambiance, bien au contraire! On se tenait les pouces, on se félicitait après chaque prestation, j’ai trouvé cela vraiment touchant et fair-play!

Quel souvenir gardes-tu de cette soirée?

Beaucoup de souvenirs se bousculent encore dans ma tête, et je dois avouer que j’ai eu beaucoup de mal à réaliser ce qui m’arrivait!

Je me souviendrai longtemps de mon arrivée sur scène, dans le noir, car c’est à ce moment-là que je me suis dit « Tania, c’est maintenant ou jamais alors éclate-toi »

Je me souviendrai de ma sortie de scène après ma prestation, de ma coach Anaïs avec les larmes aux yeux et de nos premières larmes de joie! J’étais émue car pour moi, le pari était gagné, j’avais donné le meilleur de moi-même et je me suis vraiment éclatée! A partir de ce moment-là, la tension et le stress ont disparu.

Et je me souviendrai toute ma vie des résultats!!! Comme je l’avais dit à tous mes proches, je ne cherchais pas la victoire, j’avais juste envie de m’éclater, ne rien regretter et transmettre aux spectateurs et tous ceux qui sont venus me voir, la passion qui me fait vibrer. Alors en coulisse j’étais presque détendue car je ne m’attendais pas à entendre mon nom. Quand Silvia a annoncé la gagnante et que c’est mon nom qu’elle a prononcé, j’ai explosé 🙂 j’ai sauté dans les bras d’Anaïs! J’étais vraiment choquée, je n’arrivais plus à marcher. C’est d’ailleurs elle qui à dû me porter jusque sur scène. C’était un moment magique, hors du temps!

Comment as-tu fêté cette victoire?

J’ai profité de passer un moment avec toutes les personnes qui sont venues me voir au théâtre, puis nous sommes rentrés fêter ma victoire à l’hôtel avec mon copain, ma sœur, des amis et du champagne 🙂

Je ne sais pas si tu as pu voir les performances des autres participants. Mais si le cas, y a-t-il des performances qui t’ont touchées?

J’avais décidé de ne pas les regarder le jour J, toutes les participantes m’intimidaient et j’étais déjà bien stressée alors je voulais vraiment rester concentrée. Du coup, j’ai profité de la fin du week-end pour tout revoir et j’ai été vraiment surprise de la qualité des autres participantes.

J’ai adoré la prestation de Camille Prenez, elle était vraiment superbe! Et j’ai beaucoup aimé les prestations de Suzy Bochatay ainsi que Caroline Butin, même si toutes les participantes ont fait de super prestations! Encore bravo à toutes!

Quels Pole’Artistes t’inspirent et pour quelles raisons?

La première est sans hésiter Anaïs Curchod, j’ai énormément appris grâce à elle et c’est mon premier modèle.

J’aime beaucoup Alessandra Marchetti, en la regardant, on dirait que tout est possible, et je suis une fan d’Alex Shchukin, c’est un véritable artiste qui m’inspire également beaucoup!

Mais je suis une personne curieuse et j’adore regarder tous types de vidéos, amateurs ou professionnels, pour moi, l’inspiration peut venir de partout…

Penses-tu t’inscrire au championnat l’année prochaine?

Étant donné mon titre en amateur, je devrai certainement m’inscrire en pro, alors pour l’instant, je ne sais pas encore. Le niveau était déjà haut dans ma catégorie, alors je devrai beaucoup travailler pour avoir la chance de m’inscrire en pro l’année prochaine!

Mais je me connais assez pour savoir que la scène va vite me manquer, alors il y a des risques que je tente à nouveau l’expérience.

Et Londres?

Je me contenterai d’être en pensée avec les qualifié(e)s Suisse pour cette année. Je viens à peine de découvrir ce monde et je ne veux pas brûler les étapes. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Participer aux championnats du monde sera un prochain but, mais dans un petit moment.

Pour terminer, quels conseils donnerais-tu aux lectrices de Miss-PoleDance qui aimeraient s’améliorer et peut-être avoir ton niveau un jour.

Déjà première chose, faites-vous plaisir!!!

Ne baissez pas les bras si une figure ne passe pas, il y a tellement de choses qu’on peut apprendre en pole qu’il y a toujours une nouvelle figure à tester! Et pour chaque figure compliquée, si vous n’y arrivez pas, mettez-là de côté pendant un petit moment, gardez-là en tête et essayer à nouveau quelques temps après, ca passe souvent beaucoup mieux!

Ne pas hésiter à « inventer » des figures, je prends un grand plaisir à tester toutes sortes de variations de figures, voir d’essayer certains spins que j’ai dans la tête…

Ne jamais croire que c’est impossible. Toujours garder l’envie et la motivation et surtout y prendre du plaisir!

*Never give up and have fun* c’est mon maître mot dans ce sport!

 

Tania Mussi a remporté le prix Pole Art en catégorie Amateur

Faisons connaissance avec Elle Howard

Elloise2

Vous aurez peut-être remarqué qu’une vague de sensualité et de sexy envahit la Suisse. De nombreux workshop Sexy Strong et Booty Shake sont organisés dans la Suisse Romande.

Vous vous demandez sûrement qui est Elle Howard? Et bien, c’est l’occasion de vous faire découvrir cette artiste au style et à la personnalité bien particulière. Ne tardons plus, faisons plus ample connaissance avec Elle Howard.

  1. Parles-moi de toi et de ton parcours.

Bon pour commencer, je suis une Québécoise âgée de 21ans qui adore la pole dance (rires). J’ai rencontré ma passion il y a quelques années à l’âge de 18 ans, un soir en me promenant sur la rue Saint-Catherine de Montréal… J’ai découvert les Cabarets Montréalais, qui m’ont tout de suite fascinés. Le lendemain, hop ! C’était parti : je me lançais dans une carrière de Pole Danseuse professionnelle. C’est à l’âge de 20 ans que j’ai rencontré mon mari qui bien sûr était Suisse. Après avoir tout quitté pour cette vie de l’autre coté du continent, la pole dance me manquait terriblement. J’ai donc décidé de donner des cours dans quelques écoles suisses. C’est en 2013, que nous avons pris la décision d’ouvrir notre propre école, notre bébé à nous, Pin up Studio. J’ai toujours adoré le côté sensuel de la pole dance et le côté acrobatie, c’est pourquoi j’ai t’en tenu à l’enseigner et à me développer dans ce domaine.

  1. Comment as-tu découvert la Pole Dance?

Ma première rencontre avec la pole dance était banal, je naviguais sur Youtube et j’ai visionné la vidéo de – Leigh Ann Pole Dance « Ready or Not » qui m’a tout suite plu. Je suis tombée littéralement sous le charme de ce côté sensuel. Ah et cette chanson m’a toujours fait frissonner. J’ai alors compris que je devais faire de la pole (rires).

  1. Depuis combien de temps pratiques-tu ce sport?

Je la pratique depuis un peu plus de 4 ans. Je me suis présentée à plusieurs reprises dans plusieurs Cabaret Montréalais, j’ai même été une régulière qui faisait plus 10 Show de pole par semaine. Et j’enseigne la pole dance depuis 2 ans.

  1. Comment as-tu choisi ton nom de scène?

Mon nom de scène est un prénom assez répandu en Amérique. Un soir ou je travaillais dans un cabaret, il m’a fallu bien sûr un nom de scène que l’ont puisse annoncer avant mon entrée en scène pour mon show et dans le stress, le seul qui m’est venu ce fut Elle Howard. Et voilà comment Elle Howard a vu le jour.

  1. Comment décrirais-tu ton style?

Changeant, mais j’aime penser que j’articule mon style autour de la barre. J’expérimente souvent en mélangeant les genres. Mais je crois que mon Style restera tout simplement le sensuel, il me rattrape toujours (rires).

  1. Quels sont les Pole’Dancer qui t’inspirent?

Ouf, mais il y en a tellement. La première fut Dirty Birdy pour sa légèreté autour de la barre et la facilité de ses mouvements. Par la suite, comme mon style, j’ai évolué au travers des gens qui m’ont inspirée, je suis tombée littéralement sous le charme d’Olga Koda, Pink Puma et Heidi Coker, tous des styles uniques et hors du commun qui nous font découvrir un univers à part.

  1. En ce moment, tu aimes danser sur quelle chanson?

En ce moment, ma chanson favorite est Coal War de Joshua James. Un style plus tôt cowboy américain que j’apprécie beaucoup et que me lassera jamais (rires).

  1. Si tu avais un conseil à donner?

Mon seul conseil est celui de ma mère, qu’elle me répète depuis toujours : « Dans la vie, on peut tout réussir ce que l’on veut, il s’agit de vouloir, prendre son temps, travailler fort et toujours garder le sourire ».

Dans la vie comme à la pole ce merveilleux conseil m’a toujours bien aidé. Que ce soit pour une nouvelle figure à apprendre ou pour un entretien, il faut garder le sourire (rires).

Vous pouvez également contacter Elle Howard pour des shows ou des cours particuliers. Pour cela, il vous suffit de prendre contact avec elle via son adresse e-mail: ellehowardpole@hotmail.com.

En attendant, je vous laisse avec ses prochaines dates:

  • 27 septembre 2014 Workshop Sexy à l’école Pin Up Studio
  •  Samedi 4 octobre 2014 plusieurs worskhop So Sexy à l’école Acropole Fitness
  • Dimanche 5 octobre 2014 workshop Booty Shake à l’école Pole Glam Studio
  • 18 et 19 octobre Elle Howard fera plusieurs show au Canada
  • 24, 25, 26 octobre 2014 plusieurs show à Evian Tattoo Show

Elloïse1

Pour terminer, je vous laisse avec ses différents liens qu’on oublie pas de liker!

Sa page Facebook

Son école de Pin Up Studio

photo Webmailin